Les réponses du QUIZZ

pour un web plus éthique !

1. Avez-vous déjà entendu le nom de « GAFAM » ?

Réponse C : Google Amazon Facebook Apple Microsoft : Le petit groupe d’entreprises des géants du Web constitue un véritable oligopole qui s’est assuré une domination économique et technnique mondiale. Plus puissantes que bien des états, ces entreprises constituent l’équivalent d’un 7ème continent au cœur d’enjeux éthiques fondamentaux : la GAFAMONIE.

gafam

Le saviez-vous ? : 80 % des données personnelles mondiales sont détenues par les GAFAM.

2. Vous êtes-vous demandé pourquoi Google ou Facebook sont « gratuits » ?

Réponse B :

Puisque la plupart des services web, email, réseaux sociaux… que vous utilisez tous les jours sont gratuits, peut-être vous demandez-vous à quel prix sont vendues vos données privées ?

250 000$ : selon le Wall Street Journal, c’est la somme que perdraient les consommateurs chaque année à cause de ce qui est caché dans les conditions générales d’utilisation des entreprises du web.

500 € : c’est la valeur estimée des données fournies à Google par internaute chaque année…

3. L’idéologie de GOOGLE, selon vous c’est plutôt :

Réponse B (même si les 3 informations ont une part de vrai)

La réponse A correspond à la description de leur « mission » officielle qui est sur leur site internet.

La réponse B : Le transhumanisme est une véritable idéologie que Google prône. Plusieurs filiales lui sont dédiées comme Google X, Verily ou encore Calico,

Elles rassemblent les recherches des sciences cognitives (intelligence artificielle et science du cerveau), de la nanotechnologie, de la biologie et de l’informatique dans le but de modifier l’être humain afin d’augmenter artificiellement ses capacités physiques et intellectuelles. L’homme du futur serait ainsi comme un site Web, à tout jamais une « version béta ».

La réponse C est vrai : selon Eric Scmidt, co-fondateur de Google : « La plupart des gens ne souhaitent pas que Google réponde à leurs questions. Ils veulent que Google leur dise quelle est la prochaine action qu’ils devraient faire. »

4. Qui est Snowden ?

snowden

Réponse A : Edouard Snowden est un lanceur d’alerte américain qui a travaillé pour la CIA et la NSA pendant de nombreuses années. Il s’est rendu compte de la surveillance de masse mise en place par le gouvernement sur ses propres citoyens et ses alliés à leur insu. Ses révélations comprennent plus de 1,7 million de documents.

Il a choisi de les révéler au grand public afin que chacun de nous puisse choisir si c’est de cette manière-là que nous voulons vivre.

5. Connaissez-vous PROTONMAIL?

protonmail

Réponse B : Situé en Suisse, ce service de messagerie offre une solution clés en main pour bénéficier d’emails protégés par un chiffrement de haute qualité. Elle a été créée au Cern en 2013.

6. Se serton de vos données digitales pour influencer votre vote ?

Réponse B et C : La data-démocratie : Le big data a pénétré l’univers de la politique pour devenir le bras armé des équipes de campagne. Les électeurs sont devenus des cibles profilées pour les politiciens en quête de parts de marché, grâce aux nouvelles technologies. Selon Robert Espstein : « Au bout de plusieurs années de recherches, j’ai compris que Google avait la possibilité d’influencer les résultats des élections, à savoir le choix des votants. Après quatre années d’expérience et de recherches avec la participation de plus de 10 000 personnes dans 39 pays, des expériences très scrupuleuses nous ont permis de réaliser que la sélection d’informations favorisant l’un des candidats dans l’affichage des résultats de recherche sur Google pouvait aider ce candidat à acquérir environ 12% de la totalité des voix des citoyens indécis. Dans certains groupes démographiques, cette proportion peut atteindre 80%. »

Barack Obama a été le premier candidat présidentiel à utiliser largement les technologies numériques pour conduire sa campagne. Durant ses deux mandats, la pratique du big data s’est répandue dans de nombreuses agences gouvernementales américaines, à tel point qu’Obama a été surnommé le « président big data ». Selon Marc Dugain & Christophe Labbé : « Pendant plusieurs mois, une cinquantaine d’informaticiens se sont enfermés dans une salle secrète du QG de campagne baptisée « la Grotte ». Leur travail : traiter des milliards de métadonnées collectées sur la toile, à partir des commentaires des internautes, afin de repérer les Américains susceptibles de voter pour le candidat démocrate. »

Facebook s’était déjà vanté d’avoir amené aux urnes deux millions de votants lors des élections présidentielles américaines. Ceci avant qu’éclate le scandale du Cambridge Analytica en 2018,

7. Facebook, c’est :

Réponse : B : Le tout premier slogan de facebook était « Move fast and break things » !

Selon Chamath Palihapitiya, ancien cadre de Facebook : le réseau social « détruit nos sociétés ». Exprimant des regrets quant à son implication dans le développement de Facebook, il conseille aujourd’hui tout simplement de ne plus utiliser « cette merde ». La contrition publique des anciens salariés de Facebook et Google les dénonçant ne fait qu’augmenter. On ne compte plus les articles relatant les prises de parole de ses ex-employés repentis.

8. Vrai ou faux ! Des expériences de contagion émotionnelle de masse ont été réalisées sur des internautes ?

Réponse : Vrai : Facebook, associé à des universitaires américains, a manipulé les émotions de 700 000 personnes pendant une semaine et a altéré le fil d’actualité d’un groupe d’utilisateurs anglophones afin d’étudier le principe de la contagion émotionnelle. À l’insu des individus, Facebook a joué sur le fil d’actualité des gens pendant toute une semaine, en affichant davantage de messages positifs ou négatifs. Les états émotionnels se transmettaient d’un utilisateur à l’autre, et les messages postés par les internautes évoluaient de façon négative ou positive, selon le contenu auquel ces derniers avaient été exposés… Afin d’optimiser son réseau, Facebook a déclaré tester plus d’un millier d’expérimentations chaque jour Par exemple, il manipule l’interface de l’utilisateur et son fil d’actualité… Des tests anodins ? Pas vraiment !

9. Vrai ou Faux ? Votre téléphone peut-il être sur écoute ?

Réponse : Vrai : Les pratiques autorisent à mettre sous surveillance téléphonique les proches des proches d’une cible ou d’un suspect. Pourquoi ? À cause de ce qui s’appelle les « 3 niveaux de séparation ». Ainsi, l’ami d’un ami d’un suspect ou présumé terroriste pourra être mis sur écoute. Cette écoute au 3e degré de séparation peut donc concerner beaucoup, beaucoup de monde…

10. Vrai ou Faux ? Pouvez-vous être arrêté par la police à cause d’un tweet ?

Réponse : Vrai : Vous pouvez être arrêté par la police à cause d’un tweet s’il est maladroit ou à l’humour incompris. Ainsi, un jeune irlandais qui partait en vacances aux États-Unis s’est fait arrêter et embarquer pour un interrogatoire lors de son arrivée en Amérique. Après 5 heures de discussion avec la police, il est envoyé directement à la case prison. Son crime ? Un tweet 3 semaines auparavant où il annonçait qu’il partait « détruire l’Amérique » – accompagné d’un smiley – sous-entendu qu’il allait beaucoup s’amuser pendant ses vacances Outre-Atlantique. Et cela n’a pas manqué !

11. Qu’est-ce qu’un téléphone portable ?

Réponse A et C : Christopher Sartinsky, Députy CIA Director a dit : « Après des années de surveillance secrète du grand public, nous sommes stupéfaits que tant de gens publient volontairement leurs adresses, leurs orientations religieuse et politique, une liste alphabétique de leurs amis, leur mail et numéro de téléphone personnel, des centaines de photos et même des informations en temps réel de ce qu’ils font. C’est le rêve de la CIA devenu réalité.« 

Richard Stallman parle de menottes numériques. C’est un véritable espion glissé dans votre poche, qui récolte et enregistre un nombre de données impressionnantes et surtout très intimes et personnelles.

C’est aussi la nouvelle « addiction » du siècle. D’ailleurs, l’addiction au smartphone a un nom : « La Nomophobie » et est considérée comme une maladie de santé publique dans certains pays.

Et vous, êtes-vous nomophobes ? Des scientifiques ont créé un test pour l’évaluer.

Vous pouvez le retrouver sur Etikya.fr ici !

12. Un Web plus éthique, aujourd’hui, c’est possible ?

Réponse : la vôtre est la bonne… Mais oui,de nombreuses solutions existent et c’est à nous de les choisir ! Découvrez-les ! Testez-les ! Faites les connaître…

ETIKYA pour un web plus éthique !

www.etikya.fr